< Revenir

Mes actualités Toutes mes actualités

Leçon n°3 : La patience est une vertu

Vous vous demandez comment et combien de temps vous pouvez garder votre bouteille de Champagne ? Cet article est fait pour vous !

Les traumatismes de 2018 sont encore présents dans votre mémoire. Les livraisons de dernières minutes et les ruptures de stocks avaient failli gâcher la fête. On ne vous y reprendra plus. Cette année, vous ferez vos cadeaux de Noël avec plusieurs semaines d’avance !
Vous imaginez déjà le sourire de votre moitié au moment de déballer sa bouteille de Palmes d'Or Brut Vintage 2008. Mais vous voilà envahi d’un doute... Comment allez-vous conserver ce précieux nectar jusqu’au réveillon ?


Le champagne est un vin (presque) comme les autres. Et comme tous les grands vins, il a un potentiel de garde. Avant d’être commercialisée, une cuvée classique repose quinze mois en cave. Comptez au moins trente-six mois pour un millésime.
Des standards revus à la hausse chez Nicolas Feuillatte : trois à quatre ans pour la Réserve Exclusive Brut et huit ans minimum pour Palmes d’Or.

Passé ce délai incompressible, il est toujours possible de prolonger le vieillissement. Encore faut-il respecter quelques règles de base. À commencer par le lieu de stockage. Allongées sur le flanc, les bouteilles sont plongées dans l’obscurité totale. Une condition particulière qui évite d’altérer les arômes du vin. Les amateurs éclairés parlent de « goût de lumière ». La température, fraîche et constante, doit avoisiner les 10° à 12°C. Le taux d’humidité, compris entre 70 % et 75 %, doit rester élevé tout au long de l’année.

Au fil des ans, le champagne continue d’évoluer. L’effervescence se fait moins visible, sans jamais disparaître complètement. Les arômes se complexifient et deviennent plus intenses. Des fragrances matures et vineuses se développent. Habitué à des champagnes plus jeunes, le non-initié peut se faire surprendre. Pour apprécier tout son potentiel, préférez un repas gastronomique. Le roi des vins vous le rendra au centuple.

Vous voilà rassuré ! Enfin presque. Pour que la surprise soit totale, il vous faudra encore trouver « LA » bonne cachette dans votre cave. Et ce n’est pas encore gagné…

Nous utilisons des cookies pour mémoriser des informations nécessaires au fonctionnement du site et nous permettre de mesurer son audience. Paramétrer les cookies

J'accepte

Bienvenue dans le Club
Nicolas Feuillatte

Non